LES VALEURS DE L'ASSOCIATION

INTRODUCTION

En tant qu’acteurs de l’Envol, nous avons tenu à travailler sur les conceptions, les convictions, les valeurs qui sous-entendent notre engagement de bénévole ou de professionnel dans l’association et la maison d’enfants. Nous avons échangé, discuté, réfléchi ensemble pendant plusieurs mois et nous allons continuer de le faire.
Mais il faut bien un moment s’arrêter et écrire.
Voici donc un texte qui veut exprimer ce en quoi nous croyons, les références que nous essayons de mettre en œuvre dans notre action quotidienne au sein de l’institution.

Plus que l’expression d’un consensus, nous souhaitons un texte de débat.
Plus que de belles phrases, vite oubliées, nous souhaitons un texte auquel se référer lorsque les difficultés de l’action au quotidien ébranlent les convictions.

Oeuvrant, travaillant dans une maison d’enfants à caractère social, on pourrait attendre principalement des considérations sur l’enfance, l’éducation, l’intervention spécialisée. Nous avons souhaité rester le plus en amont possible, dans une réflexion sur l’humain, sur l’engagement, sur la relation à l’autre, qui concerne chacun des acteurs de l’institution quel qu’y soit son rôle. Ainsi se constitue le socle de la démarche de projet que nous entreprenons et qui nous amènera d’autres objets de réflexion et de travail sur la mission, les orientations et les modalités de l’action.

Il n’est pas aisé de formuler ce à quoi nous croyons. Les mots, en ce domaine plus qu’en d’autres, nous jouent des tours. C’est pourquoi nous avons opté pour deux textes complémentaires : une charte qui dit brièvement l’essentiel, au risque de la formule, et un commentaire qui permet de développer, préciser, citer…

Il reste que, l’encre à peine sèche, nous retournons sur le terrain, mettant à l’épreuve de l’action quotidienne ces convictions exprimées. Reconnaissant l’inéluctabilité de l’écart, nous souhaitons le considérer et en nourrir une réflexion et un débat continués entre nous et avec d’autres.

CHARTE : « REFERENCES COMMUNES POUR L’ACTION »

Une conception de la personne :
reconnue dans son identité, son unicité, sa singularité,
dans ses relations familiales et sociales de proximité,
dans sa citoyenneté.

« Une personne singulière, acceptée par elle-même et par les autres, apte à une action elle-même intégrée à une tâche communautaire et sous-tendue par des valeurs cohérentes »
Michel LEMAY

Une qualité de présence à l’autre :
un respect de la personne,
une attention, une disponibilité dans l’écoute,
une attitude qui lui renvoie le sentiment de sa propre valeur.

"Le respect c’est la capacité à traiter autrui comme soi-même et soi-même comme autrui"
O. Abel, d’après Paul RICOEUR.

Une conception de la communauté :
le groupe où le respect de l’autre et l’attention à son égard permet le droit à la différence ;
l’équipe lieu d’échange, de complémentarité, de coordination, recours pour chacun.
l’institution cultivant la communication à l’interne comme à l’externe.

Primauté de la parole :
la réflexion et l’expression plutôt que la réaction ;
l’écoute de l’autre dans ce qu’il essaie de dire pour l’aider à exprimer ce qu’il ressent

" On est dans un monde d’humains, de parole et d’échange, dans lequel on réagit par rapport à toute sorte de contraintes, de violences ; même si c’est difficile pour nous il faut qu’on fasse vivre cela très fortement dans notre parcours."

"On est beaucoup confronté à la violence et une des raisons c’est que souvent ces jeunes là n’ont pas accès aux mots pour exprimer leurs émotions, donner du sens à ce qu’ils vivent intérieurement."

Pour une éthique de l’action :
l’engagement personnel à l’égard de ses responsabilités,
la cohérence et la persévérance face aux difficultés,
la recherche de la qualité, le développement du savoir faire,
l’inscription dans une cohésion et une solidarité d’équipe.

"C’est quand le jeune a des problèmes qu’il a encore plus besoin d’aide ; à partir d’où un humain peut-il être rejeté de la communauté parce qu’il n’y a plus rien à faire ? "

Une conception de l’institution :
associant étroitement l’action et la réflexion,
créative, innovante, porteuse de propositions,
ouverte, lisible, développant des actions en partenariat,
garante du soutien et des moyens donnés à ses acteurs.

" Une institution qui se donne les moyens d’innover, de proposer et pas seulement de répondre aux attentes des pouvoirs publics."

Une société où vit l’enfant :
où sont pris en compte ses droits et sa qualité de citoyen ;
où il apprend à respecter les règles et à en construire d’autres en pleine autonomie ;
où est considéré comme essentiel l’accès au savoir et à la culture.

"…il y a le monde des hommes,"la terre des hommes" scène où, avec huit milliards d’autres, tu vas jouer ton rôle.
Ce rôle n’est pas déjà écrit."

Albert. JACQUARD

Laïcité et spiritualité
Un espace de liberté de penser, de vivre ses valeurs, où démocratie, respect et tolérance sont valeurs fondamentales.
La pluralité des opinions, convictions et
croyances des acteurs de l’Envol, les valeurs spirituelles qui les animent, considérées
comme une richesse.

"Cette portion d’humanité que porte tout humain"

« je crois que notre force morale comme notre intelligence seront d’autant plus épanouies que notre capacité à penser sera grande. Mon combat vise précisément à ce que chacun ait les plus grandes possibilités d’épanouissement et d’autonomie auxquelles il est possible d’accéder par un large usage de la liberté de pensée, laquelle n’est pas concevable sans un effort constant de connaissance. »
Michel MORINEAU