Projet d'Etablissement 2012-2016

Orientations

Axe 1

Au regard des enjeux de société en général et de l’action sociale en particulier, l’association gagnerait à avoir une posture plus affirmée sur le plan politique et à moins intervenir sur le plan technique. Le fonctionnement de l’institution pourrait favoriser le débat d’idées, y compris au niveau de l’établissement.

 Ajuster la gouvernance institutionnelle

  • Formaliser l’articulation des fonctions et des rôles entre l’association et la direction.
  • Renforcer la fonction de recueil et de formalisation des observations de terrain permettant la définition d’une stratégie plus précise.
  • Susciter, faciliter la prise de parole et la contribution de chacun à la réflexion.

Axe 2

Face au risque de marchandisation du secteur, les associations du département restent dans une ambigüité coopération / concurrence alors que le contexte de la Protection de l’enfance nécessiterait qu’elles élaborent une analyse partagée et une stratégie commune.

 Contribuer à des rapprochements entre associations

  • Renforcer l’identité propre de l’Envol en affirmant des choix de missions au regard des besoins des jeunes et des familles
  • Engager l’institution Envol dans des perspectives de rapprochements et de mutualisations, dans le cadre d’une stratégie définie.

Axe 3

La dimension des services est importante mais le manque de transversalité ne facilite pas les passerelles mobilisant des ressources croisées pour une prise en charge au service d’un projet personnalisé.

 Développer la dimension de transversalité dans l’établissement

  • Développer des logiques de parcours, de complémentarité permettant de fabriquer des solutions sur mesure pour un enfant confié à l’Envol
  • Travailler sur les complémentarités entre services, sur la logique et les modalités de l’admission et sur celles du financement.

Axe 4

L’architecture de l’établissement n’est pas tout à fait adaptée à la logique de transversalité, en termes de fonctions, de délégations, d’organisation, de pilotage. La structuration par tranches d’âge montre ses limites.

 Adapter l’architecture de l’établissement

  • Repenser l’architecture à partir des prestations de l’établissement. Aller vers une organisation par types ou modalités de prise en charge.
  • Mieux repérer les procédures institutionnelles permettant d’adapter l’organisation ; notamment en favorisant la mobilité interne, en précisant les fonctions, clarifiant le cadre des horaires et remplacements, etc.

Axe 5

Bien que définie strictement en tant que MECS, l’Envol agit aussi à la lisière du médicosocial. Les jeunes en très grande difficulté devraient bénéficier de passerelles interinstitutionnelles.

 Redéfinir le champ d’intervention

  • Affirmer plus clairement l’articulation entre l’éducatif et le thérapeutique.
  • Favoriser la possibilité de passerelles dans la prise en charge de certains jeune