Plus de deux siècles au service des enfants

Plus de deux siècles au service des enfants

L'Envol accueille des jeunes confiés à l'Aide Sociale à l'Enfance et à la Famille : enfants, adolescents ou jeunes majeurs (moins de 21 ans), dont les conditions d'environnement familial et/ou social présentent des carences telles qu'ils sont en situation de danger réel ou potentiel.

L'accueil et la prise en charge de ces jeunes visent donc particulièrement à :

  • les protéger et leur proposer un cadre qui leur apporte un sentiment de sécurité,
  • les aider à reconnaître et à assumer leurs difficultés et leur histoire,
  • contribuer à leur développement et à leur éducation pour leur accès à l'autonomie, à l'exercice de la citoyenneté et à l'insertion sociale et professionnelle.

Historique

La Maison d'Enfants l’Envol a été créée en 1804 par la Compagnie des Filles de la Charité pour répondre à un besoin de formation professionnelle de jeunes filles sans ressource. Cette congrégation prend ses sources dans l’œuvre de Saint-Vincent de Paul (1581-1660). C’est en effet sa rencontre avec Louise de Marillac qui donne naissance à la première communauté.

En 1711, Marie le Roy, supérieure des Filles de la Charité, délègue les trois premières sœurs de la congrégation à la paroisse Saint-Michel de Saint-Brieuc, pour s’occuper des malades pauvres. En 1804, les sœurs sont nommées à la tête du bureau de bienfaisance de la ville et, en 1804, elle créent la Maison de l’Enfant.

En 1816 des ateliers ont été ouverts pour les garçons.

Au fil des années, l'accueil s'est étendu aux orphelins, vers 1866 pour les filles et 1882 pour les garçons, puis progressivement à tous les jeunes dont la situation familiale justifiait un placement que proposaient les services sociaux aux familles. En 1959 la maison devient « Maison de l’Enfant Saint-Vincent de Paul » après son habilitation par le ministère de la santé. A partir de 1972, plusieurs petits foyers d’internat sont créés sur la ville.

À cette époque, le Service Départemental des Affaires Sanitaires et Sociales a pris le relais du financement, en passant une convention avec l'établissement pour l'accueil de 100 enfants et en attribuant un prix de journée pour chacun.

En 1972 : l'institution embauche du personnel compétent et favorise la formation des personnes en place, et développe les petites structures d’internat dans la ville.

En 1976 : création de la première structure à l'extérieur de l'établissement "La Margelle" qui accueille des fratries (mixte) à Ploufragan.
En 1977 : création d'une deuxième structure "La Gentilhommière", également sur Ploufragan.

En 1980 : création de l'Association l'Envol qui prend le relais de la congrégation dans la gestion de l’établissement. Son but est d’assurer le développement, la promotion et un meilleur épanouissement possible des enfants et des adolescents, qui lui sont confiés, en vue de leur réinsertion sociale.

En 1981 : une convention est signée avec la D.D.A.S.S : « L'établissement est destiné à la prise en charge, en vue d'une réinsertion familiale et sociale des mineurs qui lui sont confiés, par le Service Départemental de l'Aide Sociale à l'Enfance dans la limite de 72 places ».

Mars 1981 : création de la structure "Ty Braz" (pour 12 garçons et filles)

En 1982 : création de "Ker Nevez" (12 garçons et filles)

En 1983 : création du "Relais" et de "Breiz Avel". L'administration s'installe 3, Place Saint-Pierre ; grâce aux dons de la Compagnie des filles de la Charité.

En 1984 : la communauté confie la direction de la maison à un directeur laïc.

En 1993, le Relais accueille 12 jeunes majeurs en internat individualisé.

En 1998, l’Aparté ouvre ses portes et accueille en journée des jeunes déscolarisés et démotivés.

En 2000 : Breiz Avel fait l'accueil d'urgence pour les jeunes de 6 à 12 ans. L'effectif des foyers passe de 12 à 10 jeunes. Ker Nevez élargit son accueil avec un studio extérieur.

En 2002 : Ty Braz ferme (nous passons de 5 à 4 foyers). L'accompagnement éducatif en famille (A.E.F.) est ouvert officiellement, après une année d’expérimentation, pour accompagner 14 familles, après 3 ans d'expérimentation.
La Margelle élabore un projet d'accueil diversifié pour les adolescents de 13 à 16 ans.

En 2006 : l'établissement subit de profondes modifications après la fermeture de la Margelle et l'ouverture de Kairos, de l'Esquisse et l'extension de l'A.E.F.

En 2011 : Organisation d’un colloque sur l’accompagnement de la parentalité avec Pierre Verdier.

En 2012 : changement de logo et ouverture d’un site Internet, conçu dans le cadre de l’Economie sociale et solidaire.

En 2013 : Kernevez diversification des hébergements

En 2016 : Kairos et l'Esquisse, Évolution des projets de services

Esquisse : Différents modes d'accompagnement
Kairos : Reprise statutaire des assistants familiaux

Nous sommes dans une adaptation constante aux évolutions des besoins des jeunes accueillis.